Blog / Posts

Valoriser une entreprise par multiple en fonction du secteur : méthode, conseils et sources d’information

Évaluer une entreprise entre dans le champ des missions classiques d’un expert-comptable, tant dans le cadre d’un projet de cession, d’acquisition que de fusion. Le domaine du M&A requiert de la technicité, notamment pour appliquer correctement les bonnes méthodes, en fonction de l’entreprise à valoriser. À côté de la méthode patrimoniale et celle des DCF, le processus basé sur le multiple de valorisation par secteur d’activité occupe une place importante. Nous lui consacrons cet article afin de vous orienter dans le choix de l’agrégat et du multiple.
Valorisation

1 - Valorisation d’entreprise : qu’est-ce que la méthode des multiples ?

En matière de valorisation d’entreprise, de nombreuses méthodes sont envisageables. Quelle que soit votre décision pour l’évaluation d’une société, une technique ou le mix de plusieurs, vous ne pouvez ignorer celle du multiple de valorisation.

1.1 - Une méthode qui consiste à approcher la valeur d’une entreprise en fonction de sa rentabilité

Contrairement à la valorisation axée sur l’actif net, la méthode des multiples exploite les informations relatives à la performance économique. Elle ne prend toutefois pas en compte des projections de cash flows futurs, comme le fait la méthode des DCF. En effet, c’est une évaluation qui se base sur les données historiques du compte de résultat des dernières années.

Valoriser une entreprise avec cette méthode signifie appliquer un multiple à un agrégat du compte de résultat. Ainsi, selon un cabinet spécialisé, le multiple moyen d’EBITDA pour les fusions acquisitions de mid-market en France s'élevait au 1er semestre 2023 à 5, 3 fois l’EBITDA.
Valorisation
Calcul

1.2 - La valorisation par multiple suppose de choisir le bon agrégat et de le rendre exploitable

Toutes les entreprises ne retiennent pas l’EBE ou l’EBITDA comme critère de valorisation. Certains acteurs du M&A avancent toutefois un taux d’utilisation de l’EBITDA de 90 % pour la valorisation d’entreprises du type PME. C’est donc une base de référence très importante dans de nombreux domaines. Mais, ce n’est pas la seule.

En outre, une fois l’agrégat fixé, il convient de l’exploiter correctement. L’expert-comptable procède alors à un travail d’analyse et de corrections diverses. C’est essentiel que les valeurs choisies pour appliquer le multiple soient solides et non contestables. La valorisation fait certes l’objet de négociation afin de passer au prix de cession final. Toutefois, en réalisant le calcul à partir de données comptables corrigées, vous simplifiez le processus. Vous renforcez votre raisonnement et la crédibilité de votre approche.

Voici quelques points à ajuster dans les résultats financiers des années retenues pour le calcul de valorisation :

  • neutralisation des rémunérations du dirigeant et de sa famille ;

  • analyse des provisions par l’évaluation des risques ;

  • suppression des aspects à caractère exceptionnel ;

  • pondération des années analysées au regard de leur importance, afin de dégager une donnée moyenne plus correcte.

2 - Les agrégats envisageables comme multiples de valorisation

Quel agrégat retenir ? Souvent, c’est un des seuils intermédiaires de gestion qui sert au calcul de la valorisation par multiple. Nous verrons également que d’autres KPI peuvent s’utiliser par exemple pour une activité SaaS (Software as a Service).

2.1 - Un multiple du chiffre d’affaires

C’est probablement le multiple de valorisation d‘entreprise le plus facile à calculer. Toutefois, cet agrégat ne prend en compte que le niveau de l’activité. Mieux vaut l’associer à d’autres critères pour affiner l’estimation financière d’une société. Même si l’entreprise réalise une part de marché significative dans son domaine et sur sa zone de chalandise, elle a tout intérêt à dégager suffisamment de performance pour sa pérennité.

2.2 - Un multiple de l’EBITDA

Comme évoqué, c’est la solution retenue par la très grande majorité des sociétés du type PME. Le calcul de l’EBITDA présente quelques variantes par rapport à l’EBE classique des SIG. Chez Finthesis, nous pensons qu’il reflète mieux la rentabilité d’exploitation, même s’il doit se compléter par d’autres indicateurs, afin d’agréger les décalages de trésorerie. C’est pour cette raison d’ailleurs que nous proposons sur notre plateforme un passage de l’EBITDA au free cash flow automatisé.

L’EBITDA mesure donc la performance de l’entreprise sans prendre en considération la structure de ses capitaux et ses besoins d’investissement pour maintenir l’outil de production. Certaines activités exigent ainsi de compléter l’évaluation en analysant l’état de l’actif immobilisé et la capacité à investir.
Multiple

2.3 - Un multiple du résultat d’exploitation

Contrairement à l’EBITDA, avec le REX ou EBIT, vous prenez en compte la politique d’investissement à travers la déduction des amortissements. Pour les secteurs comme l’industrie, très consommateurs de capitaux pour les outils de production, cette méthode semble plus appropriée.

2.4 - Un multiple du PER (Price Earning Ratio)

Vous retenez le résultat net pour la méthode des multiples ? C’est l’agrégat le plus classique pour les sociétés cotées en bourse. On parle ainsi de PER (Price Earning Ratio). Cet indicateur va plus loin que l’EBIT, car les coûts du financement et l’imposition sont déduits.

3 - Comment choisir l’agrégat et le multiple à utiliser pour la valorisation d’une entreprise ?

Cette méthode de valorisation d’entreprise suppose donc d’identifier l’agrégat adapté à la situation et de recenser le multiple approprié à appliquer.

3.1 - Procéder par méthode

L’expert-comptable qui évalue une société avec la méthode du multiple de valorisation travaille étape par étape :

  1. identification des sources d’information ou études sectorielles pertinentes, pour des cessions d’entreprises comparables ;

  2. examen du rapport entre les prix de cession et les agrégats financiers de ces entreprises ou accès direct à des bases de données de multiples ;

  3. choix de l’agrégat et du multiple en fonction du marché et du secteur concerné ;

  4. analyse de l’agrégat retenu d’après les soldes intermédiaires de gestion de l’entreprise et ajustements nécessaires ;

  5. application du multiple moyen choisi à l’agrégat financier corrigé, ce qui conduit à obtenir la valeur de l'entreprise.

Méthode
Activité

3.2 - Importance du secteur d’activité et prise en compte des disparités

Tous les secteurs d’activité présentent des particularités. Le prix de sociétés de services ou celui des SaaS ne peut pas se comparer avec celui d’entreprises dans le domaine de l’industrie. En fonction de la zone géographique, en France ou à l’étranger, mais aussi par région française, des disparités peuvent également apparaître.

En outre, même si vous disposez de moyennes sectorielles, certains domaines d’activité comportent des fluctuations fortes entre les transactions. Les écarts peuvent s’avérer importants entre le multiple effectif et le multiple moyen du secteur sur une période.

3.3 - Interrogation de bases de données sectorielles

De nombreuses sources d’information peuvent aider les experts-comptables dans le calcul d’une valorisation d’entreprise par la méthode des multiples. Nous en avons identifié plusieurs. La dernière partie de l’article se consacre à cet aspect.
Secteur
Experts-comptables

3.4 - La connaissance des experts-comptables

L’expert-comptable dispose dans son portefeuille de plusieurs entreprises qui œuvrent dans le même secteur d’activité. Il peut donc comparer aisément leurs résultats financiers. C’est un moyen d’affiner également le processus de valorisation d’une entreprise.

Vous pouvez mieux interpréter les chiffres issus de multiples par secteur d’activité grâce à ces informations disponibles dans votre cabinet. Vous pouvez aussi élargir le benchmark sectoriel aux sociétés qui publient leurs comptes.

Avec Finthesis, vous élaborez tout le processus de valorisation d’entreprise directement dans l’outil. Vous bénéficiez aussi de fonctionnalités comme :

  • la connexion par API avec Pappers pour établir des comparatifs sectoriels ou avec un échantillon de sociétés précis ;

  • la comparaison de plusieurs entreprises clientes du cabinet, en regroupant les projets dans l’outil.

4 - Où trouver un multiple de valorisation par secteur ?

Voici une compilation de sources d’information à exploiter pour vos missions d’évaluation d’entreprise selon la méthode des multiples. Que vous souhaitiez utiliser l’EBITDA ou le chiffre d‘affaires notamment, ces sites comportent des données très utiles.

4.1 - Le site Évaluation fonds de commerce

Il comporte des études et cartographies de nombreux secteurs dans le commerce de détail et de gros (700 activités différentes). Leurs données se basent sur plus de 5 millions de résultats comptables d’entreprises et 500 000 cessions effectives. C’est le Cabinet Favre-Réguillon Expertises qui édite ce site web. Il publie notamment le “Traité d’évaluation des fonds de commerce, droit au bail et indemnités d’éviction”. Vous pouvez réaliser vos recherches par code NAF ou afficher tous les résultats d’un coup.

Le site propose gratuitement un export PDF des barèmes de tous les codes NAF. Ces données sont en % du chiffre d’affaires HT. Elles correspondent à la moitié des mutations parues au Bodacc, afin d’écarter les valeurs basses et élevées. Dès l’achat d’une monographie sur le site, vous accédez aux barèmes d'évaluation selon la méthode des multiples de l’EBE.

4.2 - La revue Convergence de la Compagnie des Conseils et Experts Financiers (CCEF)

Cet organisme comporte un collège des évaluateurs d’entreprises certifiés. Ils mettent en commun leurs pratiques et expériences de l’évaluation. La CCEF a créé en 2017 le groupe d’experts appelé “indicateurs de la valeur des PME”. Il poursuit l’objectif d’apporter :

  • “des matériaux permettant de calculer les taux d’actualisation dans les entreprises non cotées ;

  • des multiples de valorisation par taille et par secteur d’activité”.

Ces indicateurs font l’objet d’une publication périodique sous forme de hors-série. Ainsi, vous pouvez commander par exemple le numéro 13 hors série de juillet 2023. Il comporte la mise à jour périodique des données de l’observatoire, soit l’actualisation des paramètres.
Lecture

4.3 - Des sites spécialisés en fusion acquisition qui publient périodiquement des multiples de valorisation par secteur

Nous vous suggérons aussi d’enrichir vos sources d’information :

  • Le rapport Fusac France Août 2023 est publié par Dealsuite, une plateforme européenne spécialisée en transactions du type fusion-acquisition.

  • Le site infocession.fr propose de communiquer la valorisation de sociétés comparables à une entreprise donnée, sur la base de 20 000 cessions de PME et d’ETI françaises.

  • Le site NIMBO publie chaque mois des multiples d’EBITDA pour l’évaluation des entreprises. Les données proviennent de plus de 1 000 PME. Elles sont disponibles par pays, par secteur et par taille d’entreprise.

4.4 - Multiple de valorisation par secteur : zoom sur les SaaS

Les entreprises qui fonctionnent en mode SaaS présentent des indicateurs spécifiques et souvent plus pertinents que les soldes intermédiaires de gestion. Ces sociétés ont la particularité de disposer, du fait des abonnements, d’une récurrence de leurs revenus.

Les SaaS font l’objet de valorisation généralement sur la base de multiples de l’ARR, l’annual recurring revenue. Ce sont les revenus récurrents ramenés sur une année, en fonction des abonnements souscrits. L’ARR se distingue du chiffre d’affaires. C’est l’annualisation du revenu récurrent mensuel (MRR) constaté sur une période donnée, qu’il s’agisse d’abonnements mensuels ou annuels.

La banque d’affaires spécialisées dans le domaine de la Tech, Avolta Partners publie périodiquement les multiples utilisés lors de levées de fonds ou d’opérations du type fusion-acquisition. Par exemple, vous pouvez télécharger l’étude “European Fintech trends & multiples 2023”.

C’est important de mixer plusieurs approches pour les SaaS. Nous pensons que la règle des 40 % apporte une réelle plus-value à la valorisation d’entreprise. Elle complète l’approche par les revenus et leur croissance prévisionnelle, en prenant en compte la rentabilité, ce qui devient de plus en plus pertinent dans les start-ups. Ainsi, cette méthode consiste à ajouter le taux de croissance du MRR et le taux de rentabilité, soit le pourcentage d’EBITDA sur le chiffre d’affaires. Selon McKinsey, les sociétés SaaS qui dépassent un taux de 40 % peuvent envisager une valorisation sur la base d’un multiple supérieur aux autres entreprises du secteur.

Avec tous ces éléments, vous voilà armé pour évaluer des sociétés selon la méthode des multiples, qu’elles se situent dans un secteur comme le commerce, l’industrie, les services, voire la Tech. Il vous reste à vous équiper d’outils informatiques qui facilitent le processus de valorisation d’entreprise.

Parmi tous les logiciels du marché, Finthesis se distingue par l’ampleur du périmètre couvert pour les professionnels de la finance d’entreprise. Notre plateforme offre de nombreuses fonctionnalités. Citons la business intelligence, la gestion de trésorerie, la consolidation des comptes, la construction budgétaire et de business plans, sans oublier le dernier module né, l’évaluation d’entreprise. Notre plateforme est en perpétuelle évolution et s’adapte chaque jour aux besoins de sa communauté d’utilisateurs. Faites-vous votre propre opinion en essayant gratuitement l’outil en situation réelle.

Testez notre module de valorisation !

Essai gratuit de 30 jours.

Lancer l'essai
plateforme Finthesis

Ces articles devraient vous intéresser

Comment calculer le DSO (Days Sales Outstanding) ?

Les différentes méthodes de calcul13 juillet 2022Lire l'article

Comment calculer le DSO (Days Sales Outstanding) ?

Calcul EBITDA et utilisations pratiques | Finthesis

Le calcul de l'EBITDA diffère parfois de celui de l'EBE. Découvrez comment procéder et quelles sont les utilisations pratiques de cet indicateur.14 novembre 2023Lire l'article

Calcul EBITDA et utilisations pratiques | Finthesis

Calcul Ratio : Comment s’en servir en finance d’entreprise ?

Les ratios sont incontournables dans les métiers du chiffre. Mais comment réaliser le calcul d‘un ratio pour qu’il soit utile et compris ?27 novembre 2023Lire l'article

Calcul Ratio : Comment s’en servir en finance d’entreprise ?