Blog / Posts

Calcul du ROE (Return On Equity) : définition, utilisation, interprétation et limites

Terme financier anglo-saxon, le Return On Equity (ROE) se rencontre fréquemment en analyse financière. Il mesure la capacité de l’entreprise à dégager des profits avec les capitaux propres investis. Cet article détaille le calcul du ROE. Il explique son utilité pratique et comment interpréter le taux obtenu. Nous profitons pour évoquer les différences entre cet indicateur et d’autres ratios financiers, ROCE, ROA et RONA.
ROE

1 - Calcul du ROE et définition

1.1 - C’est quoi le ratio ROE ou Return On Equity ?

Vous rencontrez cet indicateur financier souvent sous la forme anglaise du ROE pour Return On Equity. Détaillons d’abord la définition et le mode de calcul de ce ratio.
La traduction littérale de ROE en français donne "retour sur capitaux propres", mais elle ne s’utilise pas sous cette forme. C’est plutôt la notion de rentabilité des capitaux propres qui prévaut. C’est donc un ratio qui sert à mesurer le niveau de bénéfices générés par l’entreprise par rapport à l’argent investi par les associés ou actionnaires (capital et réserves).
ROE
Calcul

1.2 - Comment effectuer le calcul du ROE d’une entreprise ?

La formule du ROE est simple : résultat net comptable annuel/capitaux propres x100. C’est un ratio qui s’exprime donc en pourcentage des fonds propres et qui se calcule généralement à l’issue de la clôture de chaque exercice comptable.
Vous souhaitez intégrer le calcul du ROE dans le tableau de bord comptable mensuel de chaque entreprise de votre cabinet ?

Pensez dans ce cas à annualiser le bénéfice comptable. Attention toutefois à la saisonnalité de certaines activités ! Mieux vaut alors déterminer le ROE chaque fin de mois sur la base d’un atterrissage, soit une estimation de résultat net annuel qui mixe budget et réalisations.

1.3 - Objectif en analyse financière : mesure de la rentabilité des capitaux propres

Cet indicateur ROE permet donc aux actionnaires et investisseurs d’évaluer l’efficacité de leur investissement en capitaux dans une entreprise. Ils peuvent ainsi se rendre compte de la performance financière globale de la société. Ils vérifient qu’ils réalisent le bon choix pour faire fructifier leur argent, comparativement à d’autres placements.

En outre, le Return On Equity sert à mesurer l’impact de l’endettement sur la rentabilité. Ainsi, si le ROE aboutit à un taux de rentabilité des capitaux propres supérieurs au taux d’endettement, l’entreprise bénéficie d’un effet de levier. Plus elle s’endette, plus elle dégage de la rentabilité pour ses capitaux propres investis. En revanche, c’est évidemment un dosage à optimiser car l’accroissement de la dette augmente le risque.
Analyse

2 - Comment utiliser le ROE pour l’analyse financière d’une entreprise ?

2.1 - Interprétation de vos calculs de ROE

Le calcul du ROE s’avère donc aisé à réaliser à partir d’un bilan comptable. Toutefois, son exploitation demande de pouvoir le comparer à d’autres ratios ROE. Dans certaines situations, c’est aussi une donnée insuffisante. Vous devez alors la compléter par d’autres indicateurs.
Nous recommandons de comparer le ratio ROE d’une entreprise au taux moyen que présente le secteur d’activité dans lequel agit la société. C’est également important d’analyser l’évolution de ce rendement au fil des exercices. Cette interprétation du ROE permet ensuite d’envisager de nouvelles stratégies ou plans d’action afin d’améliorer la rentabilité des capitaux.
Calcul
Ratio

2.2 - Cas concret d’utilisation du ratio ROE

Le Return On Equity sert à comparer la performance financière globale de plusieurs sociétés du même secteur. C’est en effet une information intéressante pour des financiers, investisseurs ou leveurs de fonds.

Chez Finthesis, notre solution BI permet aux experts-comptables de se connecter par API à Pappers afin de réaliser une analyse sectorielle. Ainsi, ils peuvent comparer le ROE de leurs clients à celui d’entreprises qui présentent la même activité.

3 - Les limites du Return On Equity pour l’analyse d’une entreprise

3.1 - Un ROE positif parfois sans intérêt

Le calcul du ROE ne permet pas toujours d’évaluer une entreprise, même si c’est un des premiers indicateurs qu’observe l’investisseur.
La formule du ROE, bien que simple, peut conduire à constater des ratios élevés en pourcentage alors que la rentabilité est absente. C’est le cas d’une entreprise avec un déficit net et des capitaux propres négatifs. Dans cette situation, ce ratio ROE ne sert à rien, même si la formule aboutit à un résultat élevé.
Positif
Negatif

3.2 - Un ROE négatif occulte parfois une situation en net redressement

Quand une entreprise (start-up notamment) voit ses résultats déficitaires devenir bénéficiaires, elle présente parfois des capitaux propres encore négatifs. Le calcul du ROE aboutit à un ratio négatif. Pourtant, la situation économique et financière s’améliore et le chiffre d‘affaires en forte progression permet enfin de dégager une marge bénéficiaire. Alors, d’autres analyses s’imposent. Citons la réalisation d’un budget prévisionnel de l’année suivante au minimum.

3.3 - Un ratio ROE peut masquer une opération de rachat de ses propres actions par l’entreprise

En cas de rachat de ses propres actions, la société réduit ses fonds propres. Mathématiquement, cette opération financière va générer une hausse du taux du ROE, sans lien avec une amélioration de la performance. Cet effet s’observe lors d'une augmentation de capital avec l’émission de nouvelles actions.
Ratio

4 - Calcul du ROE : attention aux différences avec d’autres indicateurs utilisés en finance

Voici quelques indicateurs qui pourraient laisser penser à une similarité avec le Return On Equity. Il n’en est rien. Détaillons chacun, leur mode de calcul et leur utilisation pratique.

4.1 - ROCE, une lettre de plus pour une définition bien différente

ROCE signifie Return On Capital Employed, soit rentabilité des capitaux. Tout comme le ROE, il mesure donc la performance financière de l’entreprise, mais il prend en compte, non seulement les capitaux propres, mais aussi l’endettement.
Cet indicateur peut s’obtenir par deux formules de calcul différentes :

  • ROCE = résultat d’exploitation diminué de l’impôt (soit le NOPAT ou Net Operating Profit After Taxes)/actif économique (immobilisations nettes + BFR) ;

  • ROCE = (résultat d’exploitation diminué de l’impôt)/(fonds propres + dette financière nette).

Ratio calcul

4.2 - ROA (Return On Assets) et RONA (Return on Net Assets) : deux autres ratios de rentabilité

L’indicateur ROA mesure la manière dont une entreprise dégage des bénéfices au regard de la totalité de ses actifs comptables au bilan. Voici la formule de calcul : ROA = résultat d’exploitation net d’impôt/total des actifs au bilan.

Le RONA est le rendement sur actif net. Pour réaliser son calcul, divisez donc le bénéfice d’exploitation net d’impôt par le total des postes immobilisations, BFRE et liquidités.

Qu’il s’agisse du calcul du ROE ou d’autres indicateurs de rentabilité, nous vous recommandons d’utiliser une application comme Finthesis.
Spécialement conçu pour exploiter la data et automatiser le reporting financier, notre outil BI facilite la vie en cabinet ou pour les DAF externes. Vous gagnez en efficacité et pouvez développer les activités de conseil et donc l’analyse de la performance des entreprises clientes. Découvrez les fonctionnalités de notre plateforme en mode SaaS.

Vos analyses en quelques secondes !

Essai gratuit de 30 jours.

Lancer l'essai
plateforme Finthesis

Ces articles devraient vous intéresser

Comment calculer le DSO (Days Sales Outstanding) ?

Les différentes méthodes de calcul13 juillet 2022Lire l'article

Comment calculer le DSO (Days Sales Outstanding) ?

Quelques indicateurs de gestion à suivre

Pilotage de l'activité et de la performance19 mai 2022Lire l'article

Quelques indicateurs de gestion à suivre

Sélection d'indicateurs de gestion

Quels indicateurs pour suivre une activité ?24 juin 2022Lire l'article

Sélection d'indicateurs de gestion